One Tree Hill: Next Generation

L'histoire se déroule 17 ans après la fin de la saison 6. Découvrez ce que sont devenus vos personnages favoris et leurs enfants.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 New-York, nous voilà! || Ft. Sawyer ||

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: New-York, nous voilà! || Ft. Sawyer ||   Mar 19 Jan - 19:32

Ca faisait un moment que Peyton n'avait pas pris le temps de faire une activité quelconque avec sa fille. Elle commencait à se dire que ce ne serait pas une mauvaise idée de partir toutes les deux, le temps d'un week-end. Lucas ne serait surement pas contre. Elle pris les mesure necessaire, fit une réservation dans un luxueux hotel de New-York et partie dans sa chambre faire sa valise. Enfin, elle n'apportait que le stricte necessaire puisque ce serait, sans aucun doute, un week-end de dépense... en vêtement. Elle pensait que la journée serait très longue a attendre le retour de Sawyer. Peyton avait si hate de lui annoncer qu'elles pataient toutes les deux, et tampis si la jeune fille avait des plans. Le reste de la journée, la mère de famille fit un peu de ménage. Elle rangea la vaisselle, passait l'aspirateur, épousseta un peu les meubles. Il fallait bien qu'elle occupe son temps d'une quelconque manière. Une fois qu'elle eut terminer, Pey' alla s'étendre sur le canapé. Elle pensa au petit être qui grandissait lentement dans son ventre. Mais quand est-ce qu'elle l'annoncerait enfin à Lucas et leur fille? Elle avait si peur que les choses se passe comme lors de sa première grossesse. Elle ne voulait pas revivre cela pour rien au monde, mais avorter ne faisait guère partit de ses plans. Étant très proche de Sawyer, elle commencait à se dire que la blondinette pourrait certainement l'éclairer si elle était au courant. Au même moment, la porte d'entrée s'ouvrit et une voix féminine se fit entendre. Peyton se redressa et se dirigea vers Sawyer.

- Coucou ma chérie. J'espère que tu n'as rien de prévu ce week-end, on part toutes les deux... à New-York!

[C'est court comme début, jai jamais d'inspi' pour les commencements ^^']
Revenir en haut Aller en bas
Sawyer B. Scott

Admin
Cheerleader's Captain

Admin Cheerleader's Captain
avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 06/06/2009
Age : 29
Localisation : Cantine du Lycée

What avout my life ?
Relationship:
Point de Popularité:
90/300  (90/300)

MessageSujet: Re: New-York, nous voilà! || Ft. Sawyer ||   Ven 22 Jan - 20:27

Sawyer ferma la porte de son casier avec plus de violence que nécessaire. Elle n’était pas en colère mais simplement presser de sortir du lycée, elle était enfin en weekend, il n’y avait pas d’entrainement ce soir et elle n’avait qu’une envie aller poser ses affaires et filé au terrain pour rejoindre les autres. L’adolescente devait y retrouver ses cousines, Duncan et probablement un ou deux garçon des Ravens. En parlant de son meilleur ami celui-ci n’était pas encore sorti et c’est donc en sautillant que la blonde alla se poser devant sa salle de cours. Il était en histoire et monsieur Jill avait toujours tendance à garder ses élèves jusqu’à ce qui lui ai fini son cours et non pas que la sonnerie l’oblige à y mettre fin.

A peine le grand brun eut-il mit un pied dehors que la lycéenne lui sauta dessus. Un détour à son casier et il était tout deux dans le bus pour retourner chez eux. Sawyer fut la première à descendre et le salua rapidement. La fille de Lucas savait qu’elle le reverrait d’ici vingt minutes aussi ce n’était pas la mort de se séparer pendant un temps. La cheerleader marcha encore jusqu’à sa maison qu’elle regarda avec fierté. Dire que son père avait grandit dans cette maison et qu’elle-même y avait fait ses premier pas, tout était si loin. Mais finalement Tree Hill était sa maison, l’endroit où elle se sentait bien. Si seulement elle avait pu récupérer la chambre de son père et avoir celle avec la porte qui donnait directement vers l’extérieur mais ayant lui-même largement abusé de cette astuce il était assez malin pour ne pas autoriser sa fille unique à faire de même. Sawyer passa donc par la porte d’entrée, faute d’autre possibilité et fit à l’intention de son père probablement dans son bureau.

« Je suis rentrée ! »

Contre toute attente ce fut sa mère Peyton qui lui répondit. Elle n’avait donc pas été au travail ce jour là et Sawyer n’en fut que plus contente lorsqu’elle entendit la grande nouvelle de cette dernière. New-York !! Impossible sa mère l’emmenait là-bas rien qu’elles deux. Sans attendre la jeune fille poussa un cri strident et sauta dans les bras de sa mère. Il lui fallait faire son sac mais ne pas trop se charger pour pouvoir ramener autant de fringue que possible et surtout c’était l’occasion de sortir sa cagnotte d’économie. Toujours sautillante Sawyer lâcha Peyton et lui indiqua qu’elle allait faire son sac et annulé ses projets. Le terrain elle pourrait y aller une autre fois. Ramassant ses affaires de cours la blondinette se précipita dans sa chambre et jeta le tout sur son lit avant de dégainer son téléphone. Elle dit Duncan à haute voix et le numéro se composa automatiquement. Tout en annonçant à son meilleur ami son absence pour le weekend elle commença à faire un sac de voyage en ne prenant que le strict nécessaire. Une fois tout cela fait elle retourna au salon et posa son sac en travers de la porte puis s’assit dessus attendant que sa mère aussi soi prête. Lucas sortit de sa chambre et la repéra.

« Un weekend entre fille alors ? »

Lui dit-il avec un grand sourire. Sawyer lui fit le même qu’elle avait hérité de sa part et une étincelle brilla dans ses yeux. Elle était de nature enjouée mais passe deux jours complets seule avec sa mère la rendait particulièrement joyeuse. La jeune Scott avait toujours été une fifille à ses parents de toute façon et rien ne lui faisait jamais plus plaisir que de retomber en enfance le temps d’un moment privilégier avec eux.

« Ouai, t’es jaloux hein ?! »

« Tu n’imagine pas à quel point ! »

Ils éclatèrent tous les deux de rires presque pour rien et Lucas continua sa route jusqu’au frigo d’où il se sortit un verre de jus d’orange qui était celui de Sawyer qu’elle avait compté boire en rentrant. Tant pis. Peyton réapparu et sans attendre Sawyer lui demanda.

« Je peux conduire ?! »

Elle était restée assise sur son bagage et avait joint les mains en signe de prière et fit son meilleur regarde chien battu à sa mère. Elle n’avait pas son permit depuis longtemps et n’allait pas au lycée en voiture aussi tout ce long travers jusqu’à la grand pomme la faisait saliver d’avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-nextegeneration.tonempire.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: New-York, nous voilà! || Ft. Sawyer ||   Jeu 28 Jan - 1:05

Peyton espérait que sa petite décision de partir un week-end entre fille ferait plaisir à Sawyer. Elle adorait passer du temps avec sa "petite princesse", mais malheureusement, toutes les deux n'avaient pas souvent l'occasion de passer des moments ensemble. La mère de famille saurait très bientôt la réaction de Sawyer puisque celle-ci arrivait justement du lycée. L'adolescente semblait surprise de voir sa mère plutôt que Lucas. Peyton lui annonca dont la fabuleuse nouvelle, qui visiblement, rendait Sawyer folle de joie, puisque la blondinette sauta dans les bras de sa mère.

- Je suis ravie de voir que cela te fait plaisir. File vite faire ton sac, mais ne prend que le necessaire chérie.

Apparement, la jolie blonde avait des projets pour le week-end et elle devait annuler, ce qui ne semblait pas la déranger plus qu'il ne le fallait. Pendant que la jeune fille filait vers sa chambre, Peyton en profita pour aller rejoindre Lucas dans la leur, elle lui expliqua son projet pour le week-end. Lucas semblait heureux pour sa femme et sa fille, cela leur permettrait de rettrapper le temps perdu et le père de famille pourrait s'avancer dans l'écriture de son nouveau roman. Une fin de semaine de tranquillité semblait faire son affaire. Il sortit de la chambre et Peyton termina de boucler sa valise. Elle ramassa les clés de la voiture, son manteau et se dirigea vers le salon ou elle s'installa confortablement sur le canapé. Elle était si réjouie de passer quelques jours avec Sawyer. Peyton était persuadée que toutes les deux auraient beaucoup de choses à se dire, elle la première. Elle comptait bien annoncer la "bonne" nouvelle à sa fille aînée, espérant que celle-ci l'appuie de son mieux.

Des bruits se firent entendre depuis la cuisine, un joli sourire s'afficha sur le minois de Peyton et cette dernière se leva pour aller rejoindre les deux êtres les plus chers à sa vie. Elle s'appuya contre l'encadrure de la porte, fixant sa fille et son mari. Sawyer ne perdit pas une minute pour supplier sa mère de la laisser conduire. Prenant un air de réflexion, Peyton se dirigea jusqu'aux cotés de Lucas et lui chuchota quelque chose à l'oreille. Le beau blond acquiessa d'un aire aprobateur et Peyton déclara alors à Sawyer que celle-ci pourrait conduire, mais à une condition.

- Tu feras la moitié de la route et je te seconderai. On fera de même pour rentrer à la maison. Est-ce que cela te convient?

C'était mieux que de ne pas conduire du tout, n'est-ce pas? Peyton lanca, doucement, les clefs de la voiture à la blondinette et alla embrasser Lucas. Son mari lui manquerait énormément durant les deux jours à venir, mais elle n'aurait qu'encore plus hâte de le revoir par la suite.

- Je t'aime mon ange, prend soin de toi. Et prend soin de la maison aussi ^^

«Ne t'en fais pas Chérie, tout sera en ordre que tu rentreras à la maison. Prend soin de notre princesse. Vous allez me manquer. Peyton, je t'aime aussi!»

Peyton embrassa une dernière fois son cher mari avant d'aller prendre sa valise au salon et de la trainer jusqu'à la voiture. Sawyer s'installa du côté conducteur, Peyton boucla sa ceinture de sécurité, baissa la fenêtre de la portière pour envoyer un baiser à Lucas qui était sur le seuil de la porte. Elle le salua avant que l'adolescente ne démarre la voiture et quitte le stationnement en route vers New-York.

- Comme ça, je n'aie pas trop gaché ton week-end chérie?
Revenir en haut Aller en bas
Sawyer B. Scott

Admin
Cheerleader's Captain

Admin Cheerleader's Captain
avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 06/06/2009
Age : 29
Localisation : Cantine du Lycée

What avout my life ?
Relationship:
Point de Popularité:
90/300  (90/300)

MessageSujet: Re: New-York, nous voilà! || Ft. Sawyer ||   Ven 29 Jan - 15:45

Sawyer observa ses parents agir comme un couple d’adolescent alors que sa mère réfléchissait à la possibilité qu’elle conduise, cela voulait dire oui, la blonde le savait, ses yeux de cockers marchaient à chaque fois. Finalement Peyton annonça un compromit, ce n’était pas tout à fait ce que la lycéenne avait espéré mais c’était mieux que rien. Joyeuse elle se leva t fit un petit bond pour montrer son contentement.

« Vendu ! »

Sa mère lui lança les clés de la comet et l’adolescente les attrapa joyeusement. Elle fit un signe de main à son père tout en lui envoyant un baiser volant puis elle empoigna son sac et sortit pour rejoindre le véhicule. Elle était impatiente de se mettre en route, tout un week-end hors de Tree Hill, hors des soucis d’ado et du monde réel. Sans attendre elle fourra sa valise dans le coffre qu’elle laissa ouvert pour que Peyton puisse y mettre la sienne et elle monta du côté conducteur, elle se voyait déjà cheveux au vent faisait la route en entier tout en chantant sur un vieux morceau de rock. De la poche de sa veste elle sortit son baladeur qu’elle raccorda à l’autoradio. Une vois féminine un peu grave résonna dans l’habitacle fermé à cause du mauvais temps. Elle repasserait pour les cheveux au vent mais c’était l’intention qui compte. Sa mère s’installa du côté passager et toute deux firent un dernier signe à Lucas qui les regarda s’éloigner sur le pas de la porte. Le pauvre allait surement s’ennuyer tout le weekend mais tant pis.

Sawyer mit le contact et écouta avec bonheur le bruit de la vieille voiture, douce mélodie à son oreille. Depuis combien de temps elle rêvait de la conduire. Probablement depuis toujours. Elle s’écarta du trottoir, brancha le chauffage un peu rustique et prit la route tranquillement. Peyton lui demanda si elle n’avait pas trop chambouler ses plans avec sa surprise. La blonde lui fit un immense sourie qui dévoila toutes ses dents avant de répondre.

« Tu plaisantes ?! C’est pour ce genre de détail que je suis si heureuse d’être ta fille ! »

En tant que fille unique, la capitaine des cheerleader avait l’habitude d’être le centre d’attention de ses parents et elle estimait le leur rendre assez bien, elle était aussi complice avec l’un qu’avec l’autre. Et puis combien de mère annonçait un voyage à New-York lorsque leur fille rentrait du lycée ? Se serait en plus l’occasion de lui raconter tous ces petits secrets, ce que Sawyer ne disait à personne. Une véritable virée entre filles.

« Et puis ça fait longtemps qu’on a pas été que toutes les deux. »

Cette fois ce fut un sourire tendre qui éclaira le visage de l’adolescente. Elle avait l’impression que cela faisait une éternité qu’elle et Peyton n’avait pas été simplement deux. A chaque fois qu’elle y pensait, la lycéenne se remémorait le temps de leur retour à Tree Hill, sans Lucas. Et c’était de loin un des plus affreux souvenir que la jeune fille possédait. Elle avait hâte de faire du shopping, de visité l’Empire State Building et plein d’autre chose. La première partie du chemin jusqu’à New-York paru relativement courte à la blonde lorsqu’elle se gara à une station essence pour faire le changement de conducteur. Elle sortit pour faire le plein, en jeune fille responsable.

« Tu es sure que je ne peux pas continuer jusqu’au bout ?! »

Demanda-t-elle avec un peu d’espoir à Peyton en même temps que le compteur de la borne commençait à faire défiler les chiffres qui donneraient le montant total à payer de carburant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-nextegeneration.tonempire.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: New-York, nous voilà! || Ft. Sawyer ||   Sam 30 Jan - 6:15

Au plus grand bonheur de Peyton, la blondinette déclara que ce week end n'avait pas été gaché. La maman en déduisit qu'elle avait probablement rendu cette fin de semaine des plus extraordinaires. Elle voulait donner à sa fille ce qu'elle n'avait pas eu à son âge. Peyton avait perdu sa mère, adoptive, très jeune et cela avait été une période d'autant plus douloureuse. Elle se comptait chanceuse d'être auprès de Sawyer, et Lucas aussi, bien évidemment. Parfois, il lui arrivait de se demander ce qu'il en aurait été si l'accouchement c'était mal passé... Peut-être que, finalement, cette seconde grossesse ne réjouierais pas sa famille autant que cela la rendait heureuse. Bientôt, Miss Scott aurait une réponse à cette question...

- Longtemps tu dis... ca remonte à... enfin, tu vois où je veux en venir, mais maintenant tout sera différent. J'ai envie de passé plus de temps avec toi. Les activités en famille c'est bien aussi, mais une virée mère/fille, rien de mieux pour garder les liens soudés.

En parlant de liens... depuis que Peyton avait décidé de pardonner à Lucas son adultère et que le blondinet était de retour à la maison, tout allait pour le mieux. Peyton voulait vraiment que tout redevienne comme avant entre eux et c'était exactement ce qui s'était passé. Elle n'aimait pas se rémémorer la période ou elle était souvent et cela avait du être terrible aussi pour Sawyer d'être loin de son père. Mais, à présent, tout allait pour le mieux, et un merveilleux petit trésor était en route. Cette dernière désirait une autre fille. Étant enfant, elle aurait bien aimé avoir une petite soeur à chouchouter, mais s'il advenait que ce soit un garçon, elle en serait d'autant plus joyeuse. Se laissant aller parmi ses pensées, Peyton en oubliait presque qu'elle devrait bientôt changer de place avec sa fille chérie. De voir la belle adolescente devenir femme, cela ne la rajeunissait pas, loin de là. Pourtant, c'était merveilleux de la voir grandir. Bientôt, la jeune fille stoppa la voiture dans une station d'essence pour faire le plein et évidemment, laisser la place à sa mère, mais au moment ou le compteur ce fit à faire défiler les chiffres, la jolie blonde demanda à Peyton si elle ne pouvait pas continuer jusqu'au bout. Comment lui refuser? Sawyer était la seul enfant de Peyton, pour le moment, et celle-ci détestait avoir à lui dire non. Affichant un petit sourire, elle acquiessa positivement.

- D'accord, je veux bien te laisser conduire jusqu'à destination. Après tout, si ton père et moi ne te donnons pas ta chance, qui le fera? Puis, je suis là si jamais il y a un problème, mais je sais que tout iras bien.

Réjouie, Sawyer déposa le pistolet d'essence à son endroit avant de filer payer. Peyton regarda à l'arrière de la voiture, où elle avait garder l'habitude de laisser ses disques, pris le premier CD qui lui tomba sous la main et attendit le retour de l'adolescente avant d'insérer le disque dans le lecteur.
Revenir en haut Aller en bas
Sawyer B. Scott

Admin
Cheerleader's Captain

Admin Cheerleader's Captain
avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 06/06/2009
Age : 29
Localisation : Cantine du Lycée

What avout my life ?
Relationship:
Point de Popularité:
90/300  (90/300)

MessageSujet: Re: New-York, nous voilà! || Ft. Sawyer ||   Mer 3 Fév - 16:55

A peine Peyton eut-elle le temps d’esquisser un sourire que Sawyer savait qu’elle avait gagné son ticket pour la fin de la route derrière le volant. C’était si facile d’obtenir ce qu’elle voulait de ses parents, comment se rebeller quand on a toujours ce qu’on veut. Elle aurait pût être déraisonnable mais même ça elle n’y arrivait pas. Jamais il n’était venu à l’esprit de la blonde de demander quelque chose de décadent, comme une voiture rien qu’à elle, un ordinateur dernier cri, un téléphone ultra moderne. Cela ne l’intéressait pas, ce n’était pas Sawyer d’être capricieuse. Contente de pouvoir jouer les grande la blonde fini de faire le plein et remit le pistolet en place avant de se diriger vers la boutique pour payer, cela en sautillant.

A l’intérieur de la boutique l’adolescente se sentit particulièrement fière, elle passa aux toilettes pour se laver rapidement les mains. Au passage elle attrapa un paquet de bonbon, les préférés de Peyton puis elle retourna à la voiture après être passée à la caisse. Elle ouvrit la portière conducteur et s’installa sur le siège puis elle tendit son achat à sa mère qui avait changé la musique. Logique elle était censée conduire et donc être maitresse de l’autoradio. En même temps Sawyer avait grandit avec les goûts musicaux de sa mère, aussi ce qui emplissait l’habitacle lui était familier et en rien dérangeant.

« Tiens c’est pour toi ! »

La capitaine des cheerleader sourit de toutes ses dents à sa mère puis mit le contact et s’écarta de la station essence. En arrivant aux alentours de l’état de New-York, le trafic se fit soudainement moins fluide et les deux femmes se retrouvèrent coincées dans les bouchons. Sawyer tapait sur le volant en rythme avec la musique puis que de toute façon la voiture n’avançait pas. C’tait le weekend et tous les monde se dirigeait vers la grande pomme ce qui n’était pas pour réjouir la jeune fille qui avait hâte de visiter la ville et tout le reste. D’après le GPS l’hôtel se trouvait en centre-ville, les Scott n’étaient pas prêtes d’arriver à destination.

« Si on arrive à l’hôtel avant la nuit on sort manger quelque part ou pas ? »

Demanda l’adolescente pour se renseigner. Elle aurait bien été mangé chinois ou japonais et ensuite elles pourraient aller trainer sur Broadway trouvé une pièce à regarder ou simplement aller au cinéma. Après Peyton avait peut-être complètement prévu le weekend qu’elle voulait faire vivre à sa fille auquel cas Sawyer n’en serait pas contrarié. Elle ne se rappelait pas la dernière fois qu’elle avait mit les pieds à New-York al osque sa mère connaissait déjà. Elle savait ce qu’il y avait à voir ou non. De toute façon la blondinette se fichait un peu des activités qu’elle pourrait faire, tout ce qui comptait c’était le fait que sa mère prévoit un moment rien qu’avec elle. Même rester enfermées dans la chambre devant un film débile et se goinfrer lui irait. La file d’autoroute avança un peu et Sawyer se concentra sur la route. D’ici une heure ou deux elle serait à New-York !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-nextegeneration.tonempire.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: New-York, nous voilà! || Ft. Sawyer ||   Mer 17 Fév - 19:28

Peyton avait débrancher le Ipod de Sawyer afin de mettre l'un de ses Cds. Le premier qui lui tomba sous la main fut le disque de Poison. Immédiatement, la mère de famille mis une chanson qui lui rappela un moment assez cocasse. Every Rose has its Thorn, le jour de son mariage avec Lucas, Haley avait récité des paroles de cette chanson. Les invités semblait plutôt surpris, mais tout cela remontait en la jeune femme, le plus beau jour de sa vie. Cette journée la, Sawyer avait aussi vu le jour. Peyton monta le volume un peu plus fort et se mit a fredonner. Elle aimait bien faire cela lorsqu'elle était seule dans l'automobile. La blondinette entra alors dans la voiture et Peyton cessa de chanter. L'adolescente lui tendant un sac de bonbons, il s'agissait justement de ceux qu'elle favorisait.

- Merci Chérie. Ca tombe bien, j'avais justement un petit creux. C'est fou... jaurais bien avaler quelques croustilles aussi, mais je me contenterai de ces délicieux jujubes.

Bien que Peyton n'était enceinte que de quelques semaines, son appétit avait largement augmenter et elle se demandait, d'ailleurs, comment sa famille avait fait pour ne pas s'en rendre compte. Elle afficha un large sourire à sa fille, avant que celle-ci ne redémarre le moteur, continuant la route vers la grande pomme. Même si Miss Scott était prévoyante, il y avait bien une chose à laquelle elle n'avait pas songé: c'était vendredi soir et les routes seraient bloquées par les longues files de trafic. Heureusement qu'elle adorait admirer la ville, sinon elle aurait bien trouver le temps long et Sawyer de même.

- Je suis désolée ma puce, j'aurais du prévoir que ça nous prendrait plus de temps que je ne l'avais prévu.

La situation ne semblait pas réjouir la petite Scott, mais toutes les deux n'avaient pas d'autres choix que d'attendre que les routes soient débloquées. Sawyer demanda alors à sa mere si elles iraient manger quelque part, si elles arrivaient à l'hotel avant la nuit bien sur. Une idée traversa, à ce moment même, la tête de Peyton. Pourquoi attendre d'être arrivée à l'hotel? Apparement, ladolescente avait une petite fringale et la brunette était toujours aussi morte de faim. C'était certains, dans quelques semaines, elle serait aussi grosse qu'une baleine. Il était temps d'annoncer la nouvelle à Sawyer, de toute facon, il fallait vraiment qu'elle en parle à quelqu'un et maintenant.

- Humm et pourquoi on n'irait dès qu'on aura atteind New-York. Je crois savoir que tu as faim, ca tombe bien car moi... je dévorerai bien un bon gros steak. Et puis... chérie... il faut absolument que l'on parle toute les deux, ce soir!

Chose certaine, ce ne serait pas facile a dire. Peyton appréhendait grandement la réaction de sa fille. Peut etre qu'avoir une petite soeur ou un petit frère ne la réjouirait pas autant que Peyton pouvait être heureuse. Elle ferma les yeux et inspira grandement avant de se décider à de lancer.

- Si j'ai organiser ce petit Week-end entre filles, c'est parce que j'ai quelque chose à te dire. Je voulais que tu fois la premiere au courant. Je suis...
Revenir en haut Aller en bas
Sawyer B. Scott

Admin
Cheerleader's Captain

Admin Cheerleader's Captain
avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 06/06/2009
Age : 29
Localisation : Cantine du Lycée

What avout my life ?
Relationship:
Point de Popularité:
90/300  (90/300)

MessageSujet: Re: New-York, nous voilà! || Ft. Sawyer ||   Dim 21 Fév - 23:58

Sawyer sourit doucement à la réponse de sa mère, celle-ci s’excusait de ne pas avoir prévu les embouteillages. C’était inutile selon elle, c’était simplement la vie, mais elle savait à quel point Peyton aimait lorsque les choses étaient parfaites, seulement depuis le temps elle aurait dû savoir que ce n’était pas ce genre de chose qui ternissait la bonne humeur quasi constante de l’adolescente. Pour le signifier à sa mère, la blonde roula des yeux avec un sourire amusé. Elle allait passer un weekend entier à New-York rien qu’avec elle, même une tornade ne lui paraitrait pas dérangeante. Pour compenser la directrice du Tric proposa de manger dès qu’elles trouveraient un endroit à New-York car elle aussi était affamé, au moins la capitaine des cheerleaders ne tenait pas de n’importe qui pour ça. En revanche la phrase sur laquelle Peyton termina ne lui plaisait pas franchement.

« Comment ça ? »

Demanda-t-elle avait un sourcil relevé tout en avançant un peu la voiture car leur file se débloquait légèrement. Visiblement le trafique reprenait un peu après la première brettelle pour le plus grand plaisir de l’estomac de Sawyer encore que cette phrase l’inquiétait. Peyton allait lui annoncer quelque chose mais quoi. Et si l’histoire de Chicago se répétait. Sa mère aurait organisé se weekend pour quitter Lucas et ne jamais retourner à Tree Hill, tout ce que Sawyer posséderait dorénavant tiendrait dans son minuscule sac de voyage. Impossible comment à 17 ans elle n’aurait rien vu venir. Un changement de comportement chez son père, ils s’embrassaient pourtant il y a encore deux heures. La lycéenne devait faire fausse route. Après tout elle n’avait jamais vraiment su ce qui avait causé la séparation de ses parents durant son enfance.

Puis Peyton reprit la conversation non sans avoir prit une grand inspiration avant. Sawyer agrippa son volant comme s’il allait s’envoler. Peut-être que cela n’avait pas été une si bonne idée qu’elle conduise tout le long du chemin. Roulant toujours la jeune fille se concentra sur les mots de sa mère mais au moment où celle-ci allait prononcer les mots fatidiques un conducteur se déporta sur la droite et fit une queue de poisson. La blondinette fut obliger de freiner violemment et remercia le ciel des réflexes du chauffeur qui se trouvait juste derrière elle. La vitre déjà baissée elle cria au chauffeur.

« Co**ard !! »

Puis Sawyer fit une grimace se rappelant avec qui elle était, comme un enfant prit sur le fait en train de comploter une bêtise. Puis surtout elle pensa à la sécurité de sa mère et au fait qu’elle ne voulait pas abîmer la précieuse comet. Son visage laissa alors voir une inquiétude pour sa mère et tout en continuant sa route vers la grande pomme elle demanda.

« Ça va, tu n’as rien ? »

Il ne manquerait plus qu’une catastrophe en plus de la nouvelle de la séparation de ses parents pour finir ce weekend en beauté. Et dire qu’il ne faisait que commencer. Si les bouchons n’avaient pas entaché la joie de Sawyer, l’appréhension quant à la grosse nouvelle de sa mère aurait probablement raison de son humeur. Finalement ce fut leur sortie et Sawyer prit directement la direction de l’hôtel, ayant soudainement beaucoup moins faim. Elle coupa le moteur et attendit que Peyton lui fasse son annonce fatale avant de sortir. Elle aurait probablement besoin d’air.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-nextegeneration.tonempire.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: New-York, nous voilà! || Ft. Sawyer ||   Lun 22 Fév - 8:00

À peine Peyton eut-elle finit sa premiere phrase que Sawyer semblait se faire du sang d'encre. Jusqu'a maintenant, les choses ne partaient pas du bon pied du tout. La maman ne voulait pas que sa fille se fasse du mauvais sang et s'inquiete pour rien, car avouons-le, une grossesse, il n'y a pas de quoi en faire tout un plat. Au moment ou Peyton allait rassurée l'adolescente, lui avouant enfin qu'elle attendait un second enfant, une voiture les coupa. La belle se sentit étourdie pendant un moment, elle posa vite fais sa main sur son ventre, ce que Sawyer ne sembla pas remarquer. Bien plus de peur que de mal. La Comet n'avait pas été touchée, la blondinette semblait énervée contre le chauffeur, ce qui était tout a fait normal et Peyton était sans voix. Bien sur, la petite Scott s'empressa immédiatement de demander à sa mère si ca allait. Affichant un petit sourire, elle déclara:

- Oui oui, je vais bien. Ne t'en fais pas. J'ai eu un peu la frousse, mais c'est passé maintenant. Tu préfères te coller et que je prenne le volant, peut-être?

Peyton demanda sa seulement pour savoir. Elle était tout à fait consciente du fait que sa fille n'était pas responsable de ce qui venait de se passer. L'adolescente fit signe que non et toutes les deux continuerent leur route. Ce n'est pas sans dire qu'un silence glaciale avait fait place dans la voiture. L'appétit de Sawyer semblait s'être dissiper, tandis que pour la mère de famille, elle était toujours présente. Le bouchon sembla enfin se défaire et Sawyer put emprunter la sortie qu'elle devait prendre pour se rendre à la grande pomme. La jeune conductrice pris directement le chemin de l'hotel, toujours en ne disant aucun mot. Peyton ne voulait pas l'effrayer non plus et elle semblait assez énervée pour cela. Les femmes Scott arrivèrent enfin a destination de leur Hotel. Sawyer coupa le moteur, elle semblait attendre quelque chose. Probablement la fameuse annonce de sa mère.

- Chérie, tu veux bien te détendre un peu, ein? Je suis déja un peu stressée comme ca. Ne t'inquiete pas, ce que jai à te dire n'est pas une mauvaise nouvelle. Enfin, moi je suis enchantée, mais je dois avouer que j'ai peur de ta réaction...

C'est apres tout, lorsqu'on a été enfant unique toute sa vie, cela ne doit pas etre évident de se dire quon aura un petit frere ou une petite soeur dans quelques mois. Peyton se rappela alors son adolescence. Bien sur étant toute petite, elle aurait bien aimer que sa mere ait un enfant, mais rendu a 17ans, si sa mere n'avait pas eu cet accident tragique, elle n'aurait certainement pas été tres enchantée davoir un poupon a la maison. Devoir changé des couches, puis endurer les pleurs du bébé, mais après tout, elle n'était pas dans la tête de l'adolescente et ne pouvait donc pas prévoir sa réaction, c'était cela qui la stressait encore plus. Une fois de plus, Peyton inspira un grand coup...

- Sawyer, je... on... Je suis enceinte. Ca va peut-etre te sembler incenser ou je ne sais pas, mais jai tellement besoin de ton soutient, ma puce. Ton père ne le sait pas encore. Si tu savais comme j'apréhende sa réaction. Tu sais bien que lorsque j'étais enceinte de toi, il y a eu des complications et jai peur que ton père ait peur que cela se reproduise. Jai besoin de savoir ce que toi tu en penses.

Chose certaine, c'était surement la derniere chose à laquelle Sawyer aurait penser. Sa mère était enceinte? Comment avait-elle pu ne pas s'en rendre compte? Elle semblait si surprise par cette annonce, mais pour le moment, elle n'avait pas de réaction apparente, probablement du au choc de la grosse nouvelle.
Revenir en haut Aller en bas
Sawyer B. Scott

Admin
Cheerleader's Captain

Admin Cheerleader's Captain
avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 06/06/2009
Age : 29
Localisation : Cantine du Lycée

What avout my life ?
Relationship:
Point de Popularité:
90/300  (90/300)

MessageSujet: Re: New-York, nous voilà! || Ft. Sawyer ||   Jeu 25 Fév - 22:21

Sawyer ne fut pas particulièrement surprise que sa mère devine son angoisse, elle la connaissait beaucoup trop bien. Peyton précisa ne pas avoir une mauvaise nouvelle mais cela n’était pas fait pour rassurer l’adolescente, c’était connu, les parents avaient rarement le même point de vue que leur enfant sur une majeure partie des sujets. Un divorce pouvait être une bonne chose si on compte que celui qui part sera plus heureux une fois loin de son conjoint. Pourtant le sourire sue le visage de sa mère et son ton doux laissait plutôt envisager une réellement bonne nouvelle.

« D’accord vas-y. »

Dit la lycéenne à sa mère avec un geste de la main. Elle fit aussi pivoter son corps pour lui faire plus au moins face. La blonde prit une inspiration en même temps que sa mère et écouta les paroles de cette dernière. Ses yeux s’ouvrirent comme des soucoupes et sa bouche comme un gouffre à l’annonce de Peyton. Elle était enceinte et n’avait encore osé rien dire à Lucas par peur de sa réaction. Logique à l’époque elle avait failli perdre la vie ne mettant Sawyer au monde. La jeune fille fit rapidement le calcule que si sa mère était si joyeuse c’était qu’elle avait déjà consulté un médecin qui avait confirmé qu’il n’y avait pas de soucis pour cette grossesse, hormis peut-être l’âge. Pour le coup elle était complètement sonnée et ne savait pas comment réagir. La capitaine des cheerleaders avait toujours voulu avoir un petit frère ou une petite sœur mais en même temps devoir partager ses parents après autant de temps à les avoir eut pour elle seule. Et où dormirait le bébé ? Et si son père n’était pas d’accord y aurait-il un divorce. Mais en même temps lorsque Sawyer regardait la famille de Duncan et le plaisir de celui-ci à s’occuper de Sam, le petit dernier, cela lui faisait envie. Finalement elle pourrait s’habitué à ce genre de vie, à une grande famille. D’un bond elle sauta en avant pour enlacer sa mère et la serrer dans ses bras.

« Oh maman c’est génial !! »

Lui dit-elle presque les larmes aux yeux. Puis elle recula. Sawyer se passa une main sur le visage histoire de chasser l’eau salé mais malgré sa surprise et sa grande surprise c’était effectivement une bonne nouvelle. Du coup elle détestait encore plus ce chauffeur qui aurait pu leur faire avoir un accident. L’adolescente était un peu triste de devoir apprendre la nouvelle avant Lucas mais cela voulait aussi dire que Peyton lui faisait assez confiance pour qu’elle ne cours pas le lui dire.

« J’avoue ça fait un peu peur mais je suis si contente ! Rassure-moi il n’y a pas de complication comme avec moi ?! »

La lycéenne avait seulement supposé que la réponse était oui durant sa réflexion mais avant d’être vraiment heureuse de gagner un petit frère elle voulait savoir si elle ne perdrait pas sa mère en échange. Une fois qu’elle aurait une réponse sur ce point alors le weekend pourrait vraiment commencer, d’abord déposer les bagages puis un restaurant et quelque chose pour fêter l’arriver d’un nouveau Scott dans la famille !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-nextegeneration.tonempire.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: New-York, nous voilà! || Ft. Sawyer ||   Jeu 18 Mar - 18:55

Stressée était un mot beaucoup trop faible pour exprimer l'état sentimental dans lequel Peyton se trouvait. Certes, elle était aussi heureuse! Mais si Sawyer ne comprenait pas la raison pour laquelle sa mère lui avait avoué ce secret plutôt qu'à la personne concernée, comment réagirait-elle? Au fond, peut être que Peyton réfléchissait trop... Elle inspira un grand coup avant de se lancer dans l'annonce de cette nouvelle grossesse. La réaction de l'adolescente était exactement comme l'avait imaginé la mère de famille. Sawyer avait les yeux presques exorbités et la bouche grande ouverte, elle ne devait certainement pas s'attendre à cela. Cependant, une fois que le choc sembla être passé, la blondinette afficha un merveilleux sourire, le même que Peyton, et s'exclafa de joie. C'était absolument génial selon la jeune femme.

- Ha oui, tu le penses vraiment? Je suis énormément soulagée, si tu savais!

Évidemment, Sawyer ne resta pas sans questionnement et Peyton ne pouvait guère lui en vouloir, après tout, elle-même s'était beaucoup interroger sur la santé du futur bébé! C'était on ne peut plus normal avec ce qu'elle avait vécu presque 18ans plus tôt. Immédiatement, Sawyer se renseigna, demandant à sa mère s'il n'y aurait pas de complication avec le foetus. Hélas, Peyton ne pouvait pas l'affirmé à 100%. Elle afficha tout de même un sourire rassurant, histoire de ne pas faire paniqué l'adolescente. Rien d'indiquait non plus que les choses se passerait pareillement, alors il ne fallait pas se faire de frayeurs.

- J'ai vu le médecin, le même qui s'est occupé de moi lorsque je t'attendais. Selon lui, tout devrait bien se dérouler cette fois-ci, mais il est encore trop tôt pour qu'il en soit vraiment certain. Cependant, je voudrais tout de même te rassurée, je suis convaincue que tout ira à merveille. J'en suis persuadée. Alors je ne te demandes qu'une chose, aie confiance en moi.

Ce que venait de dire Miss Scott, ce n'était que la vérité. Elle se sentait très bien et n'avait eu aucun malaise depuis le début de la grossesse. Elle avait vraiment un très bon pré-sentiment quant à cette grossesse et ne demandait seulement à ce que sa fille aie aussi confiance. Bientôt, elle va devoir passer quelques tests et le médecin lui confirmera que tout est parfait et que bébé Scott est en parfaite santé. Elle aimerait beaucoup que Sawyer l'accompagne, car elle n'attend qu'une chose, les résultats, pour annoncer cette bonne nouvelle à son homme.

- Chérie, lorsque je reverrai le docteur, voudrais-tu m'y accompagner? Cela me ferait un grand plaisir que tu sois avec moi lorsque j'aurai les résultats.

Sans attendre de réponse, elle ouvrit la portière de la voiture et se dirigea vers le coffre pour y sortir les valises. Voyant un jeune hôte passer tout près, elle le pria de lui apporter un chariot afin d'installer le tout dessus, ainsi, le transport vers la chambre se ferait plus simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Sawyer B. Scott

Admin
Cheerleader's Captain

Admin Cheerleader's Captain
avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 06/06/2009
Age : 29
Localisation : Cantine du Lycée

What avout my life ?
Relationship:
Point de Popularité:
90/300  (90/300)

MessageSujet: Re: New-York, nous voilà! || Ft. Sawyer ||   Dim 28 Mar - 12:26

Sawyer afficha une moue dubitative à la réponse de Peyton, l’intuition ne faisait pas tout et l’adolescente pourrait bien changer d’avis rapidement si ce bébé mettait la vie de sa maman en danger. Elle l’aimait plus que tout au monde et aucun petit frère ou petite sœur ne valait de la perdre. Mais si on lui demandait de lui faire confiance alors elle le ferait, et plus la lycéenne se dit qu’en partant confiante elle avait plus de chance de provoquer un destin favorable. Et puis elle avait rêvé d’être une grande sœur la majeure partie de sa vie, tout lâcher alors que cela arrivait enfin lui paraissait des plus stupides.

« Tu peux compter sur moi. »

Répondit la blonde en prenant un instant les doigts de Peyton dans les siens. Un nouveau membre dans le clan Scott, cela faisait si longtemps que ce n’était pas arrivé qu’il y aurait sans aucun doute beaucoup de bruit autour de cet évènement. Sawyer imaginait déjà la tête de Jamie qui avait été le tout premier, il aurait encore un petit à qui montrer le chemin. Enfin du moins il aimait à le croire car au final, il s’était retrouver avec une cousine et une petite sœur, il y aurait fort à parier qu’il voudrait un cousin. Pour sa part la jeune fille hésitait encore.

La capitaine des cheerleaders fut tirée de sa rêverie par la voix de sa mère qui lui posait une question des plus cruciales. Elle voulait savoir si l’adolescente l’accompagnerait chez l’obstétricien. Sur le principe il n’y avait pas de soucis mais la blonde se sentait déjà mal de devoir taire un secret à Lucas alors deux, sa conscience allait en prendre un coup. Même lorsqu’elle faisait des conneries elle avait du mal à mentir à ses parents pour cacher les faits. Peyton sortie de la voiture se qui choqua l’adolescente avant qu’elle n’aperçoive un employé de l’hôtel qui sortait du bâtiment. La jeune Scott sortie à son tour sans oublier de prendre les clés de la Comet. Lorsque le chariot arriva Sawyer mit les bagages dessus et entreprit de le pousser malgré les protestations de l’employé. Elle n’était pas manchote et refusait que sa mère fasse le moindre effort. Une femme enceinte n’était généralement pas une poupée de porcelaine malgré la croyance populaire mais par principe, elle souhaitait traiter sa mère comme une reine pour l’occasion. Une fois dans la chambre, la jeune fille s’affala sur le lit le plus près de la fenêtre et décida de partager ses doutes avec Peyton avant qu’elles ne ressortent pour diner.

« Tu sais même si ça me ferait très plaisir de t’accompagner je me sens à l’idée de cacher ça à papa. C’est plus sa place que la mienne. »

D’un côté Sawyer aurait adoré accompagner sa mère mais d’un autre Lucas apprécierait surement plus d’être convié à ce rendez-vous. Après il y avait surement une autre alternative mais la blondinette ne pourrait penser correctement qu’une fois le ventre plein. Elle se releva et fouilla dans son sac de voyage pour se constituer un simple sac à main.

« Bon si on allait manger et que tu me racontais depuis quand tu sais que t’es enceinte et comment tu l’as découvert ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-nextegeneration.tonempire.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: New-York, nous voilà! || Ft. Sawyer ||   Lun 12 Avr - 6:42

Sawyer sembla rassurée par les dire de sa mère, pour le plus grand bonheur de cette dernière. Elle n'aimait pas inquiété les gens qu'elle aimait et c'était pourquoi elle n'avait encore parler de cette grossesse à personne. Bien sur, elle avait une confiance totale en Brooke ou encore en Haley, mais mêmes si ces femmes étaient ses meilleures amies, il restait que Sawyer était sa fille et qu'elle était l'une des première personne qui devait être au courant, avec Lucas, bien sur. Même si Sawyer aurait aimer accompagné Peyton à l'hopital lors du prochain rendez vous, elle préférer refuser l'invitation, décrétant que de cacher se secret a Lucas ne lui plaisait déja pas, et que cétait la place de son père d'être auprès de sa mère à cet instant ou le médecin affirmerait que tout allait bien se passer cette fois-ci. Peyton fit un gros calin a sa fille avant de lui adresser un petit sourire.

- Ne t'en fais pas, je comprend parfaitement et tu as raison. Ton père devrait être avec moi cette journée-là. Dès que j'aurai l'occasion de lui en glisser un mot, je le ferai, même si je dois admettre que cela me fait un peu peur. Sache que je suis heureuse que tu le prenne si bien, ca me donne encore un petit espoir que ton cher père ait une aussi bonne réaction que la tienne.

Se contentant de sourire, l'adolescence sortir son petit sac a main de son gros sac de voyage et proposa de sortir manger un peu. Excellente idée, il était temps pour la mère de famille d'avaler un petit quelque chose. C'était bien gentil de la part de Sawyer d'avoir acheter ses jujubes préférer de sa mère, cela ne suffisait clairement pas à remplir son estomac. Peyton attrappa donc les clés de la comète, car cette fois-ci, elle prendrait le volant. Elle s'assura d'avoir sa clé de la chambre sur elle puis fit signe à la blondinette de l'attendre à la voiture, le temps qu'elle passe un coup de fil, histoire de prévenie Lucas qu'elles étaient arrivées et que tout c'était bien passé jusqu'à maintenant. Elle le rappelerais le lendemain matin, à l'aube. Peyton descendit de l'hotel et rejoignit la demoiselle à la voiture. Elle s'installa derrière le volant, mis le contact et se tourna vers Sawyer.

- As-tu toujours envie d'aller manger chinois? Pour ma part, cela m'importe peu, du moment que je mange dans les prochaine minute. Je sais, je suis une vraie goinfre, mais je suis innocente, c'est la faute du bébé.

Toutes les deux discuterent un moment, histoire de décider du lieu ou elles iraient, puis Madame Scott partit en route vers le restaurant choisi. En route, elle décida d'intérroger un peu sa fille sur sa vie au lycée, ses amis et pourquoi pas ses amours? Sawyer et Peyton ayant toujours été très complices, elle savait bien que sa fille ne serait probablement pas gêner d'avoir ce genre de discution avec elle.

- Dis moi ma puce, au lycée tout va comme tu veux?! Est ce que tu te plais toujours autant à mener l'équipe de Pompom Girl? Et puis, n'y aurait-il pas un charmant jeune homme qui te plaise? Tu sais, à ton âge, j'étais totalement folle de ton père et cela na pas changer. Toutes les épreuves que nous avons traversés ont fait que nous nous aimons de plus en plus fort chaque jour de notre vie.
Revenir en haut Aller en bas
Sawyer B. Scott

Admin
Cheerleader's Captain

Admin Cheerleader's Captain
avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 06/06/2009
Age : 29
Localisation : Cantine du Lycée

What avout my life ?
Relationship:
Point de Popularité:
90/300  (90/300)

MessageSujet: Re: New-York, nous voilà! || Ft. Sawyer ||   Ven 16 Avr - 23:58

Peyton répondit par la positive à la proposition de Sawyer de sortir manger un bout. En voyant sa mère s’emparer des clés de la voiture elle sut qu’elle ne toucherait plus au volant et cela l’ennuyait assez. En effet l’adolescente possédait désormais l’information que sa mère était enceinte et n’avait pas très envie de la voir prendre des risques. Lucas lui avait raconté que madame Scott avait eut un accident de voir lorsqu’elle attendait sa fille et la lycéenne ne voulait pas que l’histoire se répète, cela pourrait être un mauvais présage pour la santé du bébé et le déroulement de cette seconde grossesse.

Sa mère l’envoya en avant voulant probablement passe run coup de fil à son mari, lui dire des mots d’amour sans oreilles indiscrètes et Sawyer lui en fut reconnaissante. Elle savait l’amour de ses parents et leur complicité mais ce n’était pas une raison pour se glisser dans leur intimité très intime diront nous. La blonde préférait imaginer ses parents comme des gens asexués, bien que visiblement sa mère ne soit pas tombée enceinte par l’opération du saint esprit.

Le chemin jusqu’à la Comet fut sans encombre et une fois en bas de l’hôtel la jeune fille s’appuya sur le capot et sortit son téléphone portable. Elle avait plusieurs message de Kacey et de Duncan, l’une se plaignait de sa mère tandis que l’autre se plaignait de son absence. Cette simple pensée donna le sourire à Sawyer qui adorait être aimée, d’accord parfois ce n’était pas facile d’être la bonne copine, d’être gentille avec tout le monde mais finalement des choses aussi simple que de manquer à un ami le temps d’une soirée, était une récompense suffisante. La petite blonde répondit à son meilleur ami et l’envoya avant de monter en voiture lorsque Peyton réapparut. Cette dernière lui proposa de rester sur un restaurant chinois en justifiant sa gourmandise. L’adolescente rigola.

« D’accord va pour chinois alors ! »

Répondit-elle avec enthousiasme tout en regardant les lumières de la ville. Soudain Peyton aborda le sujet de la vie de lycéenne de Sawyer, les études, les amours et ce genre de choses. La blonde était bien sur un peu mal à l’aise de parler de sa vie avec sa mère et pourtant s’il y avait bien une chose dont elle était sure c’était que Peyton était sa meilleure confidente, elle pouvait quasiment tout lui dire sans craindre de reproche ou du jugement. Tant que cela restait raisonnable bien sur.

« Oui les cheerleaders c’est génial, d’ailleurs je dois bosser une choré. Et puis ça me détend, je ne pense pas au cours et les garçons de l’équipe sont tous très sympa. » L’adolescente marqua un pause avant d’attaquer le sujet de ses amours. « En fait il y a bien un garçon qui me plait, mais je ne l’intéresse pas, en même temps on n’évolue pas dans les mêmes sphères et puis… Duncan ne l’aime pas, c’est qu’il doit y avoir une bonne raison. »

Les deux Scott arrivèrent au restaurant choisi et Sawyer du attendre qu’elles soient installer pour avoir un commentaire de la part de sa mère. Elle ne savait pas trop ce que celle-ci allait lui répondre, après tout elle avait été amoureuse de Lucas pendant près de la moitié de sa vie, alors même si elle s’y connaissait en épreuve de la vie, la partie romantique avait une toute autre dimension pour la blonde. Car même si elle ne papillonnait pas au même rythme que Kacey, elle n’avait jamais eut de réelle relation stable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-nextegeneration.tonempire.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: New-York, nous voilà! || Ft. Sawyer ||   Sam 1 Mai - 21:12

Et voila, cétait partit pour aller manger chinois. A Bord de la comète, Peyton ne se gêna pas pour intérroger sa fille sur sa vie. Après tout, c'était son devoir de mère à veiller à ce que tout aille pour le mieux même si Saywer était une jeune femme dorénavant. C'était fou ce que le temps avait passé vite depuis sa naissance. Peyton avait l'impression que hier encore, elle devait rester aupres de sa petite princesse pour lui lire une histoire, afin de l'endormir, ou bien lorsque la petite lui demandait de lui chanter une petite comptine. C'était le bon vieux temps et il faut avouer que Miss Scott avait très hate de répété l'expérience. Pour elle, c'était toute une joie de porter un second enfant en elle. Elle sortit de ses rêveries par Sawyer qui lui confia qu'elle devait travailler sur une nouvelle chorégraphie. Elle ne semblait pas vouloir parler de garcon, et a dire vrai, cela devait être gênant pour une adolescente de parler d'amour avec ses parents. Hélas, à cet âge, Peyton avait beaucoup regretter de ne pas avoir eu sa mère à ses cotés pour lui raconter combien elle était folle de Lucas. Le charmant basketteurs des Ravens et nouveau capitaine. Anna aurait surement été très fière de Peyton, tout comme celle-ci pouvait être fière de Sawyer. Alors que Sawyer se décida à parler de garçon, elles arrivèrent au restaurant, ce qui fait que l'adolescent du attendre d'être entrées et installées avant que sa mère ne lui dise ce qu'elle pensait de tout cela.

- Tu sais ma chérie, les gens change. Je suis heureuse que tu m'en parles, car je crois bien que je peux être de bon conseil. Tu sais alors que ton oncle Nathan était au Lycée, il ne s'entendaient pas du tout avec ton père et tous les deux se détestaient au plus haut point. Je crois que ton père ta surement déjà parler de cette histoire, mais il était totalement contre le fait que sa meilleure amie tombe amoureuse de ce mec indigne qui ne la méritait pas. Tu sais ce qu'Haley à fait?! Et bien, elle a écouté son coeur et regarde ou cela la menée. Même si aujourdhui ils sont séparer, Nathan et Haley ont passés de merveilleuses années ensemble et ils ont deux enfants adorables. Alors si ce garcon t'intéresse vraiment, fonce ma chérie. Apres tout, qui ne tente rien n'a rien. Et si ce garcon ne t'aimes pas et bien il est idiot, parce que, ma fille, tu es une jeune femme extraordinaire et l'homme avec qui tu passeras ta vie aura une chance énorme de t'avoir à ses cotés. Donc, si Duncan tien vraiment a ton amitié, il l'acceptera, tôt ou tard.

Évidemment, Sawyer lui dirait qu'étant sa mère, elle n'avait pas le choix de lui dire tout cela et blah blah blah. C'est vrai, une mère ne peut qu'aimer et admirer ses enfants, mais la c'était aussi en tant que femme et amie qu'elle lui avait parler. Si Haley n'avait pas écouter son coeur, l'histoire se serait défoulée différent et elle en aurait peut etre souffert et même si Peyton aime son mari plus que tout, elle sait bien qu'a ladolescence, il avait beaucoup de rancune et de haine envers nathan et qu'a cause de cela, il n'était pas très objectif. Et regardez aujourdhui comment les deux frères peuvent être complices... D'ailleurs, Peyton savait pertinnement que le départ de Nathan de Tree Hill avait beaucoup affecté Lucas, il était tant pour le brunet de rentrer chez lui, car il manque beaucoup à sa famille, même s'il n'en est peut etre pas conscient.
Une serveuse vint voir les deux femmes Scott pour prendre leur commandes quelques instants plus tard.
« Je vais prendre un sprite et un bol de riz au poulet, je vous prie. Sawyer?»

Dès que la serveuse eut emmener les plats, Peyton se mis a manger gouluement. Une grande preuve qu'elle avait très faim et que cette grossesse la rendait encore plus goinfre qu'elle ne pouvait déja l'être.

[dsl ce n'est pas vraiment mon meilleur post =/]
Revenir en haut Aller en bas
Sawyer B. Scott

Admin
Cheerleader's Captain

Admin Cheerleader's Captain
avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 06/06/2009
Age : 29
Localisation : Cantine du Lycée

What avout my life ?
Relationship:
Point de Popularité:
90/300  (90/300)

MessageSujet: Re: New-York, nous voilà! || Ft. Sawyer ||   Mer 5 Mai - 12:06

Lorsque Sawyer et Peyton furent à table dans le coquet restaurant asiatique qu’elles avaient choisi, sa mère lui répondit concernait le sujet de ses amours. Personne n’avait su jusque là ce qu’elle ressentait pour Alec et le fait de le dévoiler en partie à quelqu’un ôta un poids à l’adolescente qui ignorait qu’elle l’avait. Elle n’était généralement pas du genre à avoir des secrets car elle n’aimait pas mentir. Bien sur la cheerleader savait garder ceux qu’on lui confiait sans problème mais lorsque cela la concernait elle c’était plus dur. Mais même encore ici, elle n’avait donné que les éléments principaux de l’histoire sans donner de nom ou de vrais détails. Ce serait trop affreux que par un pur hasard Peyton croise Alec, fasse le rapprochement entre lui et celui qui occupait le cœur de sa fille et mette son grain de sel, même involontaire, dans cette mélasse.

Mais Peyton tenta tout de même de rassurer son enfant, en lui disant qu’au départ ce n’était pas gagner non plus pour Haley et Nathan et pourtant ils avaient prouvé au monde entier que leur amour était plus fort. D’accord aujourd’hui ce n’était plus le cas mais il y avait une preuve qu’ils s’étaient aimés à une époque et finalement c’était la vie qui les avaient séparés, leurs carrières respectives et non un manque d’amour. Sa mère ajouta ensuite un discours classique de parents en disant que Sawyer était une jeune femme qui méritait qu’on l’aime et ce genre de banalités qui réchauffe tout de même le cœur. La lycéenne attrapa la main de Peyton sur la table et la serra tendrement.

« Merci maman. »

Fit-elle avec un petit sourire et en fronçant le nez comme elle le faisait souvent. Puis le serveur arriva pour prendre leur commande. Sawyer commanda un rouleau de printemps et des raviolis dont elle raffolait ainsi que de l’eau. Elle n’aimait pas vraiment les boissons sucrées ni gazeuses. La blonde ne put s’empêcher de rigoler lorsqu’elle vit sa mère presque dévoré l’assiette en même temps que les aliments qui étaient dedans.

« Et bien le bébé est déjà très gourmand dis donc ! J’espère que je n’étais pas pareil. »

L’adolescente adorait lancer sa mère sur le sujet de son enfance, il était en effet assez gratifiant d’être un petit miracle et même si son petit frère, oui la jeune fille avait décidé qu’elle aurait un petit frère, lui volait la vedette si la grossesse était normale, Sawyer resterait tout de même unique en son genre. Une sorte de plante rare, et ne serait-ce que pour la santé de Peyton, la blonde espérait que ce nouveau bébé ne provoquerait rien de ce qu’elle avait pu faire.

Le reste du repas se passa de façon simple et décontracté, Sawyer racontant un peu plus de sa vie au lycée, parlant essentiellement de ses études. Elle prit du nougat chinois en dessert puis en sortant elle eut l’idée de proposer à Peyton d’aller se promener un peu sur les bords de l’Hudson qui n’était pas très loin. Dans un réflexe un peu bête elle rabaissa ses lunettes de soleil sur son nez alors qu’il faisait nuit puis elle les rangea dans son sac.

« Et si on allait marcher un peu sur les quais pour digérer ? »

Dit-elle à sa mère avec un grand sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-nextegeneration.tonempire.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: New-York, nous voilà! || Ft. Sawyer ||   Mer 19 Mai - 18:40

Depuis toujours, Peyton aimait rassuré les gens qui l'entouraient, d'autant plus lorqu'il s'agissait de sa famille ou de ses meilleures amies. Généralement, elle trouvait facilement les mots pour réconforter et pour donner de bon conseils. Cette fois, c'était sawyer qui avaient grandement besoin d'un petit coup de pouce. L'adolescence n'était pas toujours une périose facile et c'était d'ailleurs a cet age que nous avions le plus besoin de conseils. N'ayant pas eu la chance de autres ados de son age, à cet époque, Peyton voulait a tout prix que sa fille, elle, ait cette chance. Apres un remerciement de la part de Sawyer, la future maman se mit a dévorer son repas, sous l'oeil "moqueur" de la blondinette. Cette dernier plaisanta sur le fait que le bébé mangeait deja beaucoup et qu'elle espérait de pas avoir autant augmenter l'appétit de sa mère, lors de sa premiere grossesse.

- Je crois me souvenir que c'était beaucoup moins pire. Bien sur, par moment, j'avais une petite fringale, mais aujourdhui, a lage que jai, je crois que ca me prend plus d'energie pour le bébé, d'ou cette aussi grande augmentation de l'appétit.

Madame Scott n'en avait pas la certitude, mais c'était plausible, apres tout elle n'avait plus 23ans, mais presque la quarantaine. C'était fou tout de meme comme le temps avait passé vite depuis la naissance de Sawyer. Elle n'avait pas vu le temps passé, c'était un signe qu'elle avait bien vécu sa vie et qu'elle en avait profiter un maximum, car seul l'ennuie fait en sorte que le temps semble si long. Tout en continuant a discuter de tout et de rien, le repas s'acheva, laissant place au dessert. Peyton commanda la meme chose que l'adolescente et dégusta ce délicieux. Maintenant qu'elles avaient bien mangé, la mere de famille avait le bide bien remplis et elle se sentait d'attaque pour passé la soirée sans grignoter.

- Excellente idée, répondit la femme Scott à la question qui venait de lui être posée. Une petite demi heure seulement. Si on veut pouvoir bien profiter de la journée demain. Il se fait très tard.

Mère & fille sortirent du restaurant, se dirigeant vers les quais de la Big Apple.

[dsl ce nest pas vraiment super =/ =/]
Revenir en haut Aller en bas
Sawyer B. Scott

Admin
Cheerleader's Captain

Admin Cheerleader's Captain
avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 06/06/2009
Age : 29
Localisation : Cantine du Lycée

What avout my life ?
Relationship:
Point de Popularité:
90/300  (90/300)

MessageSujet: Re: New-York, nous voilà! || Ft. Sawyer ||   Ven 4 Juin - 12:03

Sawyer ne rata pas l'argument des plus maternelles de Peyton, c'était typique d'une maman de penser à leur énergie pour le lendemain. Parfois la jeune fille avait du mal à imaginer que ses parents est un jour été adolescent avec l'insouciance que cela implique. Bien sur elle avait vu les photos et entendu les souvenirs un nombre incalculable de fois mais lorsque sa mère lui faisait ce genre de réflexion c'était toujours risible. Mais à part un petit sourire en coin un peu malicieux la lycéenne ne fit aucune remarque. Elle sortit du restaurant en suivant sa mère et toutes deux prirent donc la direction des quais.

La nuit était plus fraiche au bords de l'Hudson mais rien de pire que l'hiver à Tree Hill. Comme une petite fille Sawyer s'empara de la main de sa mère. Si l'adolescente aimait tant passer du temps seule avec Peyton c'était aussi parce que cela lui permettait de retrouver son âme de petite fille. En grandissant elle avait l'impression de s'éloigner de ses parents et faisait tout pur rester proche d'eux et puis si maintenant elle avait un petit frère ou une petite sœur, elle devrait les partager et ces moments privilégiés seraient encore plus rares.

« Ça va être bizarre d'être un de plus à la maison... j'espère que papa sera content! Je crois que demain je vais acheter quelque chose pour le bébé! »

La capitaine des cheerleaders se voyait déjà en train de fouiner dans les grenouillères et les hochets même si elle ne connaissait pas encore le sexe du bébé. Elles avançaient toujours et Sawyer continua. Elle avait désormais tant que chose qui lui tournait dans la tête, enter la conversation qu'elle avait commencé sur l e sujets des amours, ses cours, les cheerleaders et maintenant le bébé, cela faisait beaucoup de chose pour un seul et unique weekend.

« Tu te rends compte que tu fais comme grand-mère qui à eut Lily alors que papa était au lycée? »

Cette idée venait de traversé la jolie tête blonde. Comme pour prouver que l'histoire se répète, d'abord son oncle Nathan qui avait été père au lycée à la limite de l'université comme son propre père et puis maintenant Lucas qui allait avoir des enfants des mêmes niveaux d'âges que lui-même et sa petite sœur. La famille Scott était décidément bien particulière. Sawyer avançait toujours en tenant la main de Peyton, la balançant au rythme de leurs pas tout en attendant que sa mère lui réponde. Pour le retour à l'hôtel, l'adolescente laissait sa mère seule juge du moment qui conviendrait pour faire demi-tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oth-nextegeneration.tonempire.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: New-York, nous voilà! || Ft. Sawyer ||   

Revenir en haut Aller en bas
 
New-York, nous voilà! || Ft. Sawyer ||
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Londres, nous voilà. [Helinä]
» Salazar, nous voilà ! [Hayleen & Seth] [Intrigue]
» Le petit Master narcissique aimerait travailler... Apocalypse nous voilà.
» [8000pts] Apoc de mai, nous voilà!
» Maréchal, Maréchal, nous voilà ! ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Tree Hill: Next Generation :: Les autres villes :: New York City-
Sauter vers: