One Tree Hill: Next Generation

L'histoire se déroule 17 ans après la fin de la saison 6. Découvrez ce que sont devenus vos personnages favoris et leurs enfants.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Solitude et écriture | James

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Solitude et écriture | James   Mer 2 Déc - 17:26

    "Les lumières qui sont en nous sont transformées en ténèbres, et les ténèbres dans lesquelles nous vivons sont terribles."




    Vivre ou mourir, il faut choisir. Elle à fait ce choix, elle vivra, peu importe ce que ça lui coûteras, elle restera en vie. Même si sa vie n'est pas simple et facile tous les jours, même si elle en souffre, elle doit vivre. Comme si c'était une obligation, qu'elle doit le faire. Elle ne sait pas pourquoi, peut-être parce qu'elle veut prouvait que même si sa vie n'a jamais été facile, elle est capable de s'en sortir toute seule. Après tout, elle à toujours été seule, qui à déjà pris soin d'elle ? Personne ... Si, ses grands parents mais à quoi bon ? C'est avant qu'elle avait besoin d'aide, maintenant, il est déjà trop tard. Elle ne changeras pas, elle restera cette fille qui est solitaire, qui donnerait tout pour être invisible, celle qui n'aime pas qu'on s'intéresse à elle.

    Eleana est à Tree Hill depuis quelques mois seulement, elle ne connait pas encore parfaitement cette ville. A vrai dire, elle ne la visite même pas, elle se rends en cours, elle rentre chez elle, voilà ce qu'elle fait. Bien évidemment, elle sort pour faire des courses, s'acheter des choses, enfin, ce genre de choses. Mais elle ne cherche pas à faire la connaissance des gens, elle évite tout contact, ne voulant pas qu'on lui parle, qu'on lui demande d'où elle vient. Toutes ses questions qui la mette mal à l'aise. Elle ne supporte jamais cela, qu'on ai envie d'en découvrir plus sur elle. Pourtant, elle voit le regard des gens sur elle, ils doivent se demandés qui elle est et pourquoi elle ne sourit jamais, pourquoi elle est toujours vêtue avec des vêtements sombres. Cela ne s'explique pas, c'est sa personnalitée.

    Après tout, ça lui apporterait quoi d'avoir des amis ? Elle n'en sait rien. Ils pourraient tous faire quelque chose pour elle ? Elle en doute. Eleana ne se confie pas, elle ne voit pas comment une personne pourrait lui venir en aide. Et puis, elle n'a aucun problème, vraiment aucun. Le fait d'être solitaire n'est pas un problème, elle aime juste le silence et la solitude, rien de bien grave. Il n'y à pas qu'elle dans ce cas, il doit en avoir des tas dans le monde qui aiment ça. Alors, on ne peut pas lui en vouloir d'en faire partie.

    Aujourd'hui, il fait beau, samedi après midi, le soleil brille, les gens ont l'air heureux dehors. Eleana, non. Elle ne connait pas le bonheur donc pour elle, c'est un sujet déjà réglé. Mais, pour une fois, elle n'a pas envie de restée enfermée chez elle, elle à envie de sortir mais pas de voir la foule, elle veut être dans un endroit calme. Le lac pourquoi pas. C'est un lieu qui l'inspire pour écrire. Elle enfile une veste noir par dessus ses vêtements noirs eux aussi. Les cheveux descendans le long de son dos, du maquillage foncé sur son visage ... On dirait presque qu'elle en est deuil. Le deuil de sa vie certainement. Eleana sort de son appartement et marche assez rapidement jusqu'au lac, son sac sur l'épaule avec un cahier et des stylos, c'est tout ce dont elle à besoin pour être bien. Lorsqu'elle arrive enfin à l'endroit voulu, elle trouve un coin assez tranquille et s'asseoit sur l'herbe, sortant son cahier qu'elle pose sur ses genoux et regarde fixement le lac en silence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Solitude et écriture | James   Jeu 3 Déc - 17:12

James Lucas Scott avait en tête une sorte d'idéal ou de chemin de vie. Il voulait simplement suivre cette voie et faire du mieux qu'il pouvait. Ce qui le rendait particulièrement heureux et bien dans sa peau, c'était aider les autres. Et c'était ce qu'il essayait de faire chaque jour, même si c'était à petites doses, il voulait pouvoir faire la différence. Il s'était très vite rendu compte qu'il avait eu beaucoup de chance de grandir dans une famille telle que la sienne. Il avait été beaucoup aimé, aidé et entouré, mais il savait que tout le monde n'avait pas eu cette chance là. Sans doute était-il un romantique rêveur qui aimait les "happy end". Il assumait cela. S'il pouvait égayer la journée de quelqu'un, alors c'était un jour de plus qui n'était pas perdu. Il s'était longtemps demandé comment concilier ça avec un avenir professionnel. Il avait bien sûr pensé à la musique et au basket pour faire comme ses parents. Même s'il aimait ça, ce n'était pas une passion qui pourrait le rendre heureux très longtemps. Il voulait autre chose. Mais ne savait pas quoi.

Avec les tous les conseils qu'il avait pu récolter à droite et à gauche, il en arriva à la conclusion que la police était peut être la solution qu'il voulait. Il pourrait alors faire plusieurs choses à la fois et faire une vrai différence sur le terrain. La rencontre avec un homme, son instructeur, Mark Sullivan, inspecteur de police, le conforta dans sa décision. C'était un homme bon, droit et juste. Le modèle qu'il avait en face de lui, il ne voulait pas s'en défaire et essayer de faire aussi bien que lui. Être policier à Tree Hill, c'était maintenant son objectif. Il ne voulait plus regarder en spectateur les problèmes d'injustice, de crimes et de délits sans pouvoir rien y faire. Maintenant, il faisait parti de cette famille,la police, et même si elle était tellement décriée par certain, il savait que c'était pour ça qu'il était fait. C'était son destin.

Aujourd'hui c'était un jeune homme totalement épanoui dans ce qu'il faisait. Il était encore à l'école de police mais avait bien sûr des périodes de stage. D'ailleurs c'était son dernier stage avant l'examen final et l'évaluation finale. Ensuite, s'il réussissait tout ça, il serait un policier de cette ville à part entière. Il lui tardait ce moment depuis qu'il était entré à l'école de police. Comme il n'était encore qu'un stagiaire, il patrouillait dans les rues dans une voiture avec des officiers qui faisaient équipe. Ils avait été appelé au parc de Tree Hill, près du lac, pour un simple vol de vélo. Ce n'était pas une affaire qui les enthousiasmé beaucoup. Alors, il n'y allaient pas vraiment avec l'envie qu'ils pouvaient avoir sur de plus grosses opérations. Mais bon, ils étaient aussi là pour aider leurs concitoyens. Sortis du véhicule, un des deux agents demanda à Scott d'aller demander aux gens présents s'ils avaient vu quoique ce soit qui puisse aider pendant que eux allaient parlé à l'homme qui ne retrouvait plus son vélo. il n'y avait pas grand monde, les témoins oculaires se feraient donc rares. Il parla à quelques personnes mais elles n'avaient rien vu du tout. Ils étaient tous en promenade, uniquement de passage et donc pas présent au moment des faits. Il aperçu, plus loin, une jeune femme lui semblait-il, la silhouette fine, les cheveux bruns , une veste noire qui lui faisait dos et qui était tournée vers le lac. Il marcha dans sa direction. Il était derrière elle et ne voulait pas la surprendre, mais elle avait la tête plongée dans son cahier où elle était en train d'écrire quelque chose.


- Excusez-moi, mademoiselle ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Solitude et écriture | James   Jeu 3 Déc - 17:59

Edit Sawyer:
Sawyer B. Scott a écrit:
Ne pas mettre de {list} dans vos RP. Cela n'est pas spécialement beau et surtout totalement inutile, préféré le [/justify] si vous n'aimez pas le texte brut.


    Le lac est un endroit calme, on peut facilement y trouvé un coin tranquille pour être seule et ne voir personne. C'est ce que recherche toujours Eleana quand elle se trouve quelque part. Elle veut toujours être assez loin des autres, elle peut les voir mais eux, ne la remarque pas et c'est mieux ainsi. Mais parfois, même quand on croit avoir trouvé l'endroit idéal, quelqu'un vient et perturbe ce moment de solitude, cet instant si spécial où on est seul face à soi-même. La jeune femme écrit sur une page vierge de son cahier, elle retrace sa vie, ce qu'elle à vécue, elle parle de ses parents, d'elle et de qui elle est aujourd'hui. Un moyen de prendre conscience des choses, elle remarque alors que le fait d'être seule lui évite d'avoir mal. Cela lui évite d'être devant quelqu'un et d'imaginée ce qu'est sa vie et pourquoi elle n'a pas eu le droit d'en avoir une comme ça. Pourquoi il à fallu qu'elle soit la fille d'une droguée et d'un dealeur ? Elle ne trouve pas la réponse et elle ne l'aura certainement jamais.

    Concentrée sur ce qu'elle écrit, Eleana ne fait attention à rien, elle ne prête aucun intérêt à ce qui se trouve autour d'elle. C'est comme si toutes ses personnes été invisibles et qu'elle été seule au monde, dans son monde. Et puis, elle entends qu'on l'appele, c'est ce qu'elle redoute le plus. Que quelqu'un ai envie de lui dire quelque chose, d'avoir une conversation si petite soit-elle avec Eleana. Mais elle se dit que ce n'est peut-être pas à elle que s'adresse la personne, elle tourne son visage vers la gauche et la droite mais ne voit personne. Elle prends conscience que c'est bien à elle qu'on parle. Eleana ne réagit pas de suite, elle ne veut pas se retourné et voir l'homme qui lui parle, elle ne veut pas qu'on la regarde. En ce moment elle n'a qu'une envie c'est de se levée et partir en courant, fuir très loin sans jamais regarder en arrière. Faire comme si jamais on ne lui avait adressé la parole.

    Mais partir en courant voudrait dire qu'elle à entendue, elle ne peut donc pas faire ça. Mais, elle peut faire comme si elle n'avait pas entendu le jeune homme. Après tout cela arrive tout le temps, qu'une personne ne prête pas attention à ce qu'on lui dit. Et c'est ce qu'elle va faire. Eleana ferme un instant les yeux et prie intérieurement pour qu'il parte, qu'il ne reste pas là. Elle veut être seule, que personne ne vienne la dérangeait pour n'importe quel raison. Elle ne sait pas qui il est ou ce qu'il veut mais elle s'en moque. Eleana ne dira rien, elle fait comme si elle n'avait rien entendue et reporte son attention sur son cahier où elle poursuit son récit, silencieusement. Pourtant, elle sent cette présence derrière elle et cela la mets mal à l'aise, elle se sent prise au piège, comme si d'une minute à l'autre elle sera dans l'obligation de dire quelque chose, de faire entendre sa voix. Une chose qu'elle refuse de faire, elle aurait pourtant pu répondre, lui dire un simple mot mais elle ne la pas fait. On ne peut pas demandé du jour au lendemain à une personne solitaire et méfiante de parlé à quelqu'un qu'elle n'a jamais vu de sa vie. Eleana pousse un long soupire et continue d'écrire et espère qu'il s'en ira rapidement, sans lui dire la moindre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Solitude et écriture | James   Jeu 10 Déc - 2:34

La jeune femme qu'il avait apostrophé mit beaucoup de temps avant de bien vouloir se retourner. Mais elle finit quand même par le faire. Il avait vraiment l'impression de la déranger, mais en même temps il était un peu obligé, c'était son travail. En tournant vers le jeune homme, elle se rendit forcement compte que c'était un policier, l'uniforme ne pouvait tromper personne. Elle ne se démonta pas, ne trouva pas indispensable de lui répondre et reprit l'activité qu'elle faisait auparavant. Il ne savait pas vraiment comment interpréter ce qu'elle venait de faire. Elle paraissait différente et n'était pas du tout du genre à aimer parler avec les gens. Cela pouvait se voir tout de suite. Il restait debout derrière elle avec son carnet à la main ne sachant quoi faire. Il fit le tour de la jeune femme brune pour se retrouver en face d'elle. Il ne voulait pas la déranger dans ce qu'elle faisait, mais il n'avait pas le choix. C'était pour les besoins d'une enquête et même si ça ne concernait qu'un malheureux vélo. Il se racla alors la gorge comme pour préparer sa futur interlocutrice à une discussion autant inévitable qu'imminente.

- Je suis désolé de vous déranger, mais je dois vous posez quelques questions. Vous avez cinq minutes à m'accorder ? Je vous promet je ne serrais pas long...

La jeune ne leva pas encore la tête vers le jeune agent. Il espérait qu'elle soit plus coopérative qu'il y a quelques instants. Faire ça ne lui plaisait pas non plus tant que ça. Alors plus vite, elle répondrait à ses question et plus vite les deux jeunes gens pourraient retourner chacun à leur vie. C'était dans des moments comme ça qu'il fallait se rappeler pourquoi on avait choisi ce métier en premier lieu pour ne pas craquer et devenir agressif envers ses concitoyens. Il respira calmement en tapotant légèrement son stylo sur les pages de son petit carnet, ce qui dénotait un certain agacement de sa part. Elle regarda enfin James, il la fixa maintenant dans les yeux, faisait la tête la plus gentille qu'il pouvait montrer pour la supplier de lui répondre. Il savait que si elle ne le faisait pas, il serait obligé d'appeler les deux policiers qui étaient sur les lieux avec lui. Déjà que cette affaire ne les emballer pas du tout, s'il était incapable de prendre une simple déposition, la note de stage du jeune homme allait certainement s'en ressentir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Solitude et écriture | James   Lun 14 Déc - 16:34

Eleana n'avait pas du tout l'envie d'avoir une conversation avec quelqu'un, que ce soit aujourd'hui ou un autre jour. D'ailleurs, elle ne ressent jamais ce besoin de parler avec quelqu'un. Elle trouve cela inutile, raconter sa petite vie à une personne complètement étrangère, elle ne voit pas ce que cela pourrait lui apporter. Mais dans le cas présent, c'est à un policier qu'elle ne réponds pas, et ce n'est pas franchement une chose à faire. Mais Eleana pensait qu'il n'insisterait pas et ce serait beaucoup mieux ainsi. Mais, elle entendit ses pas qui se rapprochaient d'elle et en quelques secondes, le jeune homme été devant elle. Bien évidemment, elle se doutait que maintenant, elle ne pourrait plus fuir et elle sera dans l'obligation de lui répondre.

Après qu'il fut devant elle, Eleana écouta ses paroles, il ne sera pas long ... Même une minute c'est déjà trop long pour la jeune femme. Au début, elle voulait encore l'ignorer et faire comme si il été invisible, qu'elle ne le voyait pas. Mais, elle ne peut pas faire ça toute la journée non plus. Il faut bien qu'un jour ou l'autre, elle réponde aux gens qui lui adresse la parole, même si cela demande un assez grand effort. Elle lève la tête vers lui et le regarde quelques secondes sans rien dire et rien faire. Puis, elle range lentement son cahier dans son sac et se lève, se mettant debout devant le jeune homme. Eleana prends une grande inspiration et soupire doucement.

"_ Heum ... Oui ... Je vous écoute. "

Elle ne sait pas si il l'aura bien comprise, il faut dire que Eleana ne parle pas fort. C'est presque dans un murmure qu'elle parle, on reconnait bien là son comportement si distant avec les gens. C'est une façon pour elle de dire qu'elle n'a pas vraiment envie de l'écouter ou lui parler. Mais, là, elle n'a pas réellement le choix et il va falloir qu'elle prenne sur elle pour lui répondre et plus vite ce sera fait, mieux ce sera. Mais, elle n'a tellement pas l'habitude d'avoir une discussion comme ça, surtout avec un étranger et même si c'est un policier, ça ne change rien. L'envie de parler ne vient toujours pas, il faudrait un grand miracle pour qu'un jour elle parle normalement, sans avoir l'air de se forcer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Solitude et écriture | James   Lun 4 Jan - 18:45

Le jeune policier pensait que ce moment n'arriverait jamais. Son interlocutrice daigna enfin lui répondre après un long moment qu'elle avait passé à l'ignorer. Elle rangea le cahier où elle était en train d'écrire dans son sac puis se leva pour enfin faire face au jeune homme. Elle allait certainement trouver la raison pour laquelle il la dérangeait bien dérisoire mais il fallait qu'il se lance. Elle était maintenant apte à répondre aux questions qu'il voulait tant lui poser. Il se racla la gorge, la tête rivée sur son calepin prêt à noter tout ce qu'elle pourrait bien lui dire. Il manquait encore certainement d'assurance et était totalement intimidé par cette jeune inconnue qui l'intriguait beaucoup. Il se racla la gorge avant de lui résumer un petit peu la situation.

- Je suis désolé de vous prendre de votre temps. Je suis l'officier Scott et mes collègues et moi avons été appelé pour un vol de vélo. Je dois interroger tout le monde et bien sur personne n'a rien vu. Vous êtes vraiment mon dernier espoir... Vous n'auriez pas vu quelque chose par hasard ? La moindre petite chose pourrait m'être utile...

Il voyait au loin que ses supérieurs étaient en train de s'impatienter attendant le retour du jeune homme dans la voiture de patrouille. Surement qu'ils préféreraient qu'il n'y ait aucune piste à suivre pour une enquête si peu intéressante. Ainsi, ils pourraient rentrer au commissariat et se pencher sur les dossiers plus importants. Mais James était quelqu'un de consciencieux et même si ce n'était qu'un vélo, quelqu'un c'était fait voler, il fallait tenter de l'aider. Il regarda la jeune femme attendant une réponse de sa part. Elle avait l'air de réfléchir. Ce n'était pas une personne qui adorait parler à son avis sinon elle aurait déjà raconté tous les gens à bicyclette qu'elle avait vu passer. Non, elle était plutôt du genre solitaire. A ce moment là, le jeune officier se disait qu'il aurait préféré la rencontrer dans d'autres circonstances.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Solitude et écriture | James   Ven 8 Jan - 16:56

Eleana écouta ce que lui disait le jeune policier, il se présenta d'abord et lui fit ensuite part du pourquoi il venait lui parlait. Un vol de vélo, rien de plus banal dans un lieu comme celui-ci, ce genre de chose arrive vite. Après, si la jeune femme à vu quelque chose, pas vraiment, elle ne fait pas réellement attention à tout ce quis e passe autour d'elle. Elle préfère de loin être seule dans son coin et elle ne prête aucun intérêt aux autres. C'est un peu comme cela qu'elle à toujours été et elle ne change pas du tout avec le temps, c'est même de pire en pire. Elle prit néanmoins le temps de réfléchir, bien qu'elle n'est rien vu, elle entends ce qui se passe, une chose qu'elle fait depuis bien longtemps. Quand on ne parle pas, on écoute et on entends énormément de chose, le moindre bruit, elle peut le retenir. Et en plus, elle le retient pendant assez longtemps. Eleana prit quand même le temps de réfléchir. La personne qui à perdu son vélo tient certainement à le retrouvé, une chose assez normal.

"_ Je n'ai rien vu non... J'ai simplement entendu deux vélos... Le premier partait vers ma droite et l'autre vers ma gauche. A mon avis, celui qui partait vers la gauche est votre voleur. Il roulait bien trop rapidement tandis que le premier roulait tranquillement, une chose un peu plus logique quand on sait qu'il y à des enfants qui courent et tout ça... "

Elle s'arrêta de parler soudainement, peu habitué à dire tant de chose à une personne qu'elle ne connait pas du tout. Et bien qu'il soit policier, cela n'enlève rien au fait qu'il est un étranger pour la jeune femme et elle n'aime pas parlé. Là, elle a simplement fait l'effort parce qu'il s'agit d'un vol et qu'elle n'aime pas l'injustice. Eleana met volontairement une barrière entre elle et les autres, ne voulant pas qu'on s'attache à elle ou que pire, elle s'attache à quelqu'un. Ce serait impossible pour elle de revivre ce qu'elle à vécue avec ses parents, ce sentiment d'abandon qui la poursuit encore aujourd'hui. C'est en partie de leurs fautes si elle est comme ça aujourd'hui, parce qu'ils n'ont jamais prit soin d'elle. Elle est devenue une personne solitaire qui ne donne jamais sa confiance à quelqu'un. Pourtant, cela lui ferait certainement du bien de parler d'elle, de sa vie, de ce qu'elle à vécue étant enfant. Mais elle est certaine que ce jour n'arrivera jamais. Personne ne lui a jamais encore parut assez fiable pour qu'elle se confie, d'ailleurs, elle se demande comment elle pourrait trouver un jour cette personne. Elle est trop enfermée dans son petit monde, là où personne ne peut entrer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Solitude et écriture | James   Jeu 4 Mar - 1:09

Le jeune policier sentit qu'il avait eu beaucoup de chance. Le témoin qu'il été en train de questionner arriva enfin à aligner plus de deux phrases d'affilé après l'avoir totalement ignoré pendant quelques minutes. Il n'en avait pas espéré autant. Elle commença par expliquer qu'elle n'avait rien vu du tout, mais elle revint petit à petit sur le déroulement des faits. Il trouva qu'elle faisait preuve d'une extrême précision. C'était totalement appréciable dans ce genre de moment. Mais il fallait rester réaliste. Le vélo était parti depuis trop longtemps pour qu'ils puissent le retrouver à moins que la jeune femme puisse reconnaitre l'homme en question. Il voyait ses coéquipiers lui faire signent de revenir dans le véhicule mais il détourna la tête pour regarder la jeune femme de nouveau. Il savait très bien que ce n'était pas en retrouvant un vélo volé qu'il allait bien se faire voir de ses supérieurs, mais il choisit sur le coup de continuer à poser des questions.

- D'accord, je vous remercie de toute ces informations. J'aurais une dernière question, vous pensez pouvoir reconnaitre l'homme qui partait vers votre gauche ? Celui qui semble être le voleur ? Ou alors faire une rapide description de cet individu ?

Il prenait ce qu'il avait à faire de manière très sérieuse, peut-être même trop. Il attendait une réponse de la jeune femme espérant qu'elle puisse l'aider un peu plus. Sinon, il n'aurait pas trop l'air malin quand il serait de retour dans la voiture de patrouille. Il posa son regard sur elle. Elle semblait réfléchir et en même temps elle était vraisemblablement très gênée de cette situation. Elle avait l'air vraiment timide et ne pas apprécier particulièrement ce genre d'interaction avec les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Solitude et écriture | James   

Revenir en haut Aller en bas
 
Solitude et écriture | James
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]
» Morrell James ( Haiti Democracy Project) 202-588-8700
» Davy James' Fiche technique
» Éternelle solitude | Lumi |

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Tree Hill: Next Generation :: A View from the Past :: What has been :: Avril 2010 - En cours-
Sauter vers: